Sujets corrigés des concours à télécharger en pdf!

QCM Spécialité : Environnement, hygiène. Concours de Technicien, d’Agent de maîtrise, d’Adjoint technique.

Questions tirés des annales du concours


Question 1- Les propriétés de l’eau de javel :
1- L’Eau de Javel est une solution aqueuse et alcaline oxygénée et de chlorure de sodium.
2- Lorsque l’Eau de Javel est mélangée avec des produits acides, il se produit un dégagement de chlore non gazeux, non irritant, qui alerte immédiatement l’utilisateur. Le risque de contact prolongé est ainsi évité et les incidents rapportés sont, à de très rares exceptions près, toujours bénins et limités dans le temps.
3- l’Eau de Javel est utilisée exclusivement en milieu professionnel ou industriel.
4- L’eau de javel blanchit le linge, c’est un excellent produit de détachage et elle permet d’éliminer des mauvaises odeurs (par destruction des micro organismes et oxydation des composés odorants)
5- L’eau de javel n’est pas un désinfectant.

Question 2 – Les principes d’assainissement autonome ou collectif. Toute construction doit collecter, puis rejeter les effluents qu’elle produit dans le respect de l’hygiène, de l’environnement et de la sécurité:
1- Il est autorisé dans certains cas d’ajouter aux canalisations d’eaux usées domestiques, les huiles usagées et peintures ou leur diluant
2- Dans un système séparatif les eaux usées et les eaux pluviales peuvent être collectées sur une même canalisation.
3- Les eaux vannes en l’absence d’un broyeur peuvent être équipées d’une canalisation d’un diamètre au maximum de 50 cm.
4- Les hydrocarbures peuvent être sans traitement préalable collectés dans un égout public dès lors que ce dernier est non unitaire.
5- Les appareils d’évacuation se trouvant à un niveau inférieur à celui de la canalisation générale d’assainissement doivent être munis d’un dispositif anti-refoulement.

Question 3 – Les principaux diagnostics d’une construction : A quoi fait-on allusion lorsqu’on utilise le mot « mérule » ?
1- La présence d’une performance énergétique d’une construction insuffisante.
2- La présence de champignon qui s’est attaqué aux bois, cartons et livres
3- La présence d’amiante dans le bâtiment concerné par le diagnostic.
4- La présence de plomb dans les canalisations et les peintures
5- La présence de termites dans la construction diagnostiquée. SPECIALITE :
Environnement et Hygiène

Question 4 – La gestion des déchets : Signification d’un déchet inerte.
1- Déchet produit par une activité industrielle ou commerciale non dangereux et ne nécessitant aucune modification, chimique ou biologique au cours du temps.
2- Déchet non toxique, ne subissant aucune modification physique, chimique ou biologique au cours du temps.
3- Déchet qui est valorisable dont le traitement permet de lui trouver une utilisation économique positive (réemploi, réutilisation, régénération, recyclable) ou valorisation énergétique.
4- Déchet comportant des éléments nocifs et dangereux en raison de sa toxicité chimique ou biologique ou de son caractère explosif ou inflammable et qui ne doit pas être traité.
5- Déchet du type d’enrobés, goudron, sac de ciment, carrelage avec colle, polystyrène etc.

Question 5 - Il faut chercher à limiter l’effort physique et à réduire au maximum les risques encourus lors de la manutention des matériaux lourds :
1- Nécessité de serrer la charge au plus près, de telle sorte que le centre de gravité du corps soit le plus rapproché possible de celui de la charge.
2- Rechercher l’équilibre, en joignant raisonnablement les pieds et en les rassemblant l’un par rapport à l’autre.
3- Garder la colonne vertébrale penchée, dans une position aussi éloignée que possible de la verticale.
4- Utiliser d’abord la force des bras, pour vaincre l’inertie de la charge, l’action du tronc et des jambes ne venant qu’ensuite.
5- S’éloigner de l’objet à manipuler et éviter les torsions en charge.

Question 6 - En quoi consiste l’opération de décapage en hygiène des locaux ?
1- L’opération qui consiste à abaisser le seuil des contaminants afin de permettre l’efficacité du nettoyage
2- L’opération, qui par action mécanique et /ou chimique, permet l’élimination d’une protection ou d’une couche d’impureté sur un support
3- L’opération d’élimination partielle ou totale des corps gras préexistants ou incorporés sur une surface
4- L’opération de traitement conduisant à la transformation physico-chimique de la couche superficielle des pierres calcaires. Son résultat est une augmentation de la brillance.

Question 7 - Le balai est un instrument entre autres de travail pour les agents exerçant dans les milieux de la propreté et de l’hygiène. Il existe plusieurs types de balai. Cochez l’affirmation qui ne correspond pas à un outil de travail :
1- Le balai coco
2- Le balai balancelle
3- Le balai espagnol
4- Le balai ciseaux

Question 8 - Comment appelle t’on communément la solution aqueuse d’hypochlorite et de chlorure de sodium ?
1- L’encaustique
2- L’eau de javel
3- La cire
4- L’eau oxygénée

Question 9 - Repérez parmi les missions citées ci-dessous celle qui n’entre pas dans les tâches d’un agent de propreté urbaine ?
1- Le nettoyage des grilles d’avaloirs
2- La désinsectisation des locaux
3- Le déneigement de la voirie
4- Le salage de la voirie

Question 10 - En quoi consiste la « garantie décennale » cochez la bonne affirmation.
1- A compter de la réception des travaux, il s’agit d’une garantie pendant 10 ans contre les malfaçons non apparentes à la réception et concernant la solidité de l’ouvrage.
2- Au démarrage des travaux, il s’agit de garantir pendant 10 ans les malfaçons non apparentes durant leur réalisation concernant notamment le gros oeuvre.
3- A compter de la réception des travaux, il s’agit d’une garantie pendant 10 ans contre les malfaçons apparentes à la réception et concernant la solidité de l’ouvrage.
4- Il s’agit d’une garantie pendant 10 ans contre les malfaçons apparentes à la réception et susceptibles d’évoluer dans le temps.
5- Dans le cadre du contrat de construction d'un logement, la garantie de parfait achèvement (PA) dure un an et commence à la date de réception des travaux. Elle est due par le constructeur ou maître d'oeuvre. Elle s'étend à la réparation de tous les désordres ou défauts de conformité quelle que soit leur importance