Sujets corrigés des concours à télécharger en pdf!

QCM Spécialité : Bâtiment, travaux publics, voirie, réseaux divers. Concours de Technicien, d’Agent de maîtrise, d’Adjoint technique.

Questions tirés des annales du concours


Question 1 – Les peintures au plomb.
1-Les anciennes habitations peuvent contenir des peintures au plomb en général dans les pièces humides et sur les menuiseries des fenêtres. Il est possible de les gratter ou de les recouvrir par une autre peinture.
2-La peinture au plomb est un produit beaucoup plus dangereux que l’amiante. Si le cas se présente il est indispensable de faire appel à des professionnels spécialisés pour assurer l’enlèvement
3-Les peintures au plomb ne sont pas interdites contrairement à une idée reçue.
4- En poudre, la peinture au plomb permet de reboucher les trous et fissures pour tous les supports peints ou non peints et de pus elle est facile à poncer.
5- Le lessivage et le rinçage permettent d’éliminer toutes traces de peinture au plomb.

Question 2 – La pose de cloisons – utilisation des matériaux.
1- La plaque alvéolaire offre de bonnes qualités thermiques avec un indice d’affaiblissement acoustique de 29 dB (A). Elle est résistante à l’arrachement et très légère.
2- La plaque de plâtre posée sur une ossature métallique n’offre pas de bonnes qualités thermique et mécanique. Elle se décline en standard à bords carré.
3- La plaque de plâtre renforcée offre une grande résistance aux chocs. Elle est hydrologique.
4- La plaque de plâtre renforcée n’offre pas une grande résistance aux chocs contrairement à son appellation.
5- La plaque de ciment hydrofuge et ignifugée en fibres de cellulose, n’offre pas une grande résistance mécanique. Plaque lourde nécessitant un transporteur (lève plaque).

Question 3 – La définition d’un dégrilleur.
1- Appareil utilisé pour limiter les odeurs en provenance des cuissons en cuisine.
2- Appareil destiné à filtrer les eaux destinées à la consommation de tout calcaire.
3- Appareil utilise pour tous les travaux de précision (électronique, modélisme)
4- Appareil destiné à se protéger lors de l’intervention sur les câbles très haute résistance.
5- Appareil de manutention permettant d’ôter les détritus qui s’accumulent sur les grilles

Question 4 - Les couleurs normalisées des grillages avertisseurs destinés à signaler la présence des ouvrages enterrés. NF EN 12613
1- Un grillage vert signale la présence d’un câblage télévision.
2 - Un grillage rouge signale la présence d’une ligne d’éclairage public.
3- Un grillage bleu signale la présence d’une ligne électrique.
4- Un grillage bariolé de marron et rouge signale la présence d’une ligne électrique.
5- Un grillage jaune signale la présence d’une canalisation de gaz.

Question 5 – Terminologie de « béton grésé »
1- Produit incorporé à faible dose dans un béton ou un mortier lors du malaxage, afin de modifier certaines de ses propriétés.
2- Béton coulé puis généralement vibré entre deux banches de coffrage.
3- Béton dont le ciment et les autres constituants (éléments fins, sables, granulats) sont tous de teinte claire.
4- Béton dont la peau a subi, après durcissement, une abrasion à la meule. Ce procédé uniformise le parement en supprimant les irrégularités superficielles dues au coffrage.
5- Béton (utilisé pour les sols, dallages ou chaussées) ayant subi, avant durcissement, un traitement mécanique superficiel par brossage ou balayage.

6. On nomme terrassements les travaux qui se rapportent à la modification durelief du terrain. La modification des niveaux est réalisée par les déblais et les remblais. Une des opérations ci-dessous n’est pas considérée comme faisant partie des terrassements. Cochez la mauvaise réponse :
1- La suspension est un terrassement destiné à assécher un terrain découvert humide
2- Les mouvements de terre sont des terrassements grande surface, exécutés en terrain découvert
3- Le décapage est un terrassement de très faible profondeur et de grande surface
4- Les fouilles sont des terrassements de profondeurs variables, délimités par une emprise largeur longueur

7. Qu’est ce qu’une « granulométrie » pour un ouvrier professionnel du bâtiment ou des travaux publics ?
1- Une galerie souterraine constituée de roches éruptives notamment de granit
2- Un terrain accueillant en transition des gravats ou gravois
3- Le classement volumétrique des agrégats entrant dans la composition du béton
4- La mesure utilisée pour définir la quantité de béton nécessaire à un ouvrage

8. Qu’est ce qu’un «grésage » pour un ouvrier professionnel ?
1- Des opérations destinées à asseoir une structure notamment pour la réalisation d’un pavage en grès
2- Il désigne le dégagement nécessaire à la mise en place d’un élément de construction (poutre)
3- Une opération qui consiste à frotter avec un pain de grés, la surface d’un mur, d’un revêtement, d’un dallage pour l’unir ou le nettoyer
4- Une goulotte en grès taillée au dessus d’une corniche pour faciliter l’écoulement des eaux par des gargouilles en grès

9. Qu’est ce qu’ « un plan de situation » ?
1- Le plan général établi par un architecte de la situation d’un immeuble
2- Un dessin exécuté au 1/250 ou au 1500 précisant la position d’un immeuble sur une parcelle
3- Les dessins d’ensemble d’un projet de construction
4- Un dessin à petite échelle localisant une parcelle sur la commune ou une agglomération

10. La signalisation par marquage des chaussées engendre l’utilisation de couleurs. Cochez la mauvaise réponse :
1- Le blanc est utilisé pour le marquage temporaire
2- Le bleu est utilisé pour les limites de stationnement en zone bleue
3- Le jaune pour les lignes zigzag indiquant les arrêts d’autobus
4- Le rouge pour les damiers rouges et blanc matérialisant le début des voies de détresse