Sujets corrigés des concours à télécharger en pdf!

TEST D’ACCES A LA PREPARATION AU CONCOURS GARDIEN DE POLICE MUNICIPALE REPONSES

POSITIONNEMENT PROFESSIONNEL, CONNAISSANCE METIER ET ENVIRONNEMENT TERRITORIAL.

I - Les épreuves d’admission se déroulent-elles avant ou après les épreuves
d’admissibilité ?


Elles se déroulent après les épreuves d’admissibilité


II- Quelles sont les épreuves d’admissibilité du concours de gardien de police
municipale ?

Les épreuves d’admissibilité comprennent :
1. La rédaction d’un rapport à partir d’un dossier relatif à un évènement survenu
dans un lieu public.
2. La réponse, à partir d’un texte remis au candidat, à des questions sur la
compréhension de ce texte et l’explication d’une ou plusieurs expressions

figurant dans ce texte.

III- Dans quelles limites les policiers municipaux peuvent-ils procéder à un
recueil d’identité ?

En cas de flagrant délit, ils sont en droit de demander à la personne prise sur le fait de
décliner son identité, sans pouvoir réclamer de justificatif.
En cas d’infractions aux arrêtés ou au code de la route, ils sont en droit d’exiger du
contrevenant la présentation d’une seule pièce d’identité sans pouvoir de la contrôler ni de
la vérifier.

IV- Donnez au moins deux exemples d’actions de prévention pouvant être effectuées par la police municipale

La police municipale est fréquemment amenée à intervenir dans les établissements scolaires au sujet de la prévention routière. Ils peuvent également intervenir en tant que médiateurs dans le cadre de la lutte contre les nuisances sonores.



V- Pensez-vous que la police municipale puisse conserver sa dimension de proximité dans les grandes villes?

Il est difficile, pour les raisons évoquées dans le texte pour la police municipale de continuer à exercer une police de proximité. En outre, les politiques publiques en la matière semblent plutôt s’orienter vers une approche répressive, et la pression électorale va souvent dans ce sens également.
Cependant de nombreuses expériences à l’étranger mettent en évidence l’importance de la proximité, aussi bien dans les actions préventives que répressives. Les violences urbaines mettent en évidence un rejet, voire une haine de l’institution et en particulier de la police. Un traitement anonyme et exclusivement répressif de ce phénomène ne semble pas la solution.
CNFPT 1ère Couronne – Pôle préparation concours et examens professionnels. Il est cependant évident que pour conserver cette dimension de proximité, la police municipale devra encore davantage professionnaliser ses acteurs dans le domaine, précisément, de l’action de proximité et que des moyens et une impulsion politique lui soient donnés dans ce sens.

Réponses