Sujets corrigés des concours à télécharger en pdf!

Concours d'admission à l'école du personnel paramédical des armées et à l'accès à la formation au diplôme d'Etat d'infirmier


Le jury des concours est composé comme suit :

- un médecin des armées ou un militaire infirmier et technicien des hôpitaux des armées du corps des directeurs des soins, président ;
- un militaire infirmier et technicien des hôpitaux des armées, cadre supérieur de santé, ou du corps des directeurs des soins, vice-président ;
- des examinateurs des épreuves orales d'admission.

En cas d'absence du président du jury avant le début des épreuves, la suppléance est assurée de plein droit par le vice-président.
Si un membre du jury est empêché ou absent avant le début des épreuves, le ministre de la défense désigne un nouveau membre.
Si un membre du jury cesse de siéger après le début des épreuves, il ne peut ni reprendre sa place ni être remplacé. Le jury continue de siéger valablement si au moins la moitié des membres, plus un, restent présents.

Les épreuves de sélection du concours prévus au 1° de l'article 2 du présent arrêté sont au nombre de trois :

- deux épreuves d'admissibilité ;
- une épreuve d'admission.

Les épreuves d'admissibilité comprennent :
  • 1° Une épreuve écrite, qui consiste en un travail écrit anonyme d'une durée de deux heures, notée sur 20 points, comportant l'étude d'un texte comprenant 3 000 à 6 000 signes, relatif à l'actualité dans le domaine sanitaire et social. Le texte est suivi de trois questions permettant au candidat de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d'en commenter les éléments, notamment chiffrés, et de donner un avis argumenté sur le sujet. Cette épreuve permet d'évaluer les capacités de compréhension, d'analyse, de synthèse, d'argumentation et d'écriture des candidats ;
  • 2° Une épreuve de tests d'aptitude d'une durée de deux heures, notée sur 20 points.Cette épreuve a pour objet d'évaluer les capacités de raisonnement logique et analogique, d'abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.


La correction des épreuves écrites peut être confiée à des personnes qualifiées sur la base d'un cahier des charges, comprenant notamment des grilles de correction.
Les épreuves écrites sont corrigées dans les conditions garantissant l'anonymat des candidats.
Pour être admissibles, les candidats doivent obtenir un total de points au moins égal à 20 sur 40 aux deux épreuves. Une note inférieure à 8 sur 20 à l'une de ces épreuves est éliminatoire.

Les candidats déclarés admissibles par le jury sont autorisés à se présenter à une épreuve d'admission, qui consiste en un entretien avec trois examinateurs :

- un infirmier cadre de santé formateur exerçant dans un institut de formation en soins infirmiers en relation avec le service de santé des armées ou un militaire infirmier et technicien des hôpitaux des armées, cadre de santé formateur ;
- un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soins ;
- une personne qualifiée en pédagogie et/ou en psychologie.

Cet entretien, relatif à un thème sanitaire et social, est destiné à apprécier l'aptitude du candidat à suivre la formation, ses motivations, son aptitude à suivre une carrière de militaire infirmier et technicien des hôpitaux des armées et son projet professionnel.
L'épreuve, d'une durée de trente minutes au maximum et notée sur 20 points, consiste en un exposé suivi d'une discussion.
Pour pouvoir être admis, les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 10 sur 20 à l'entretien.



Les épreuves d'admissibilité comprennent :

  • 1° Une épreuve écrite, qui consiste en un travail écrit anonyme d'une durée de deux heures, notée sur 20 points, comportant l'étude d'un texte comprenant 3 000 à 6 000 signes, relatif à l'actualité dans le domaine sanitaire et social.
    Le texte est suivi de trois questions permettant au candidat de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d'en commenter les éléments, notamment chiffrés, et de donner un avis argumenté sur le sujet. Cette épreuve permet d'évaluer les capacités de compréhension, d'analyse, de synthèse, d'argumentation et d'écriture des candidats ;
  • 2° Une épreuve de tests d'aptitude d'une durée de deux heures, notée sur 20 points.
    Cette épreuve a pour objet d'évaluer les capacités de raisonnement logique et analogique, d'abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.

Les infirmiers militaires servent dans les centres médicaux des armées (Terre, Air et Marine) 
- soins (pansements, vaccinations, injections, prises de sang…), éducation à la santé, visites d’aptitude du personnel. 
- milieux d’exercice variés : troupes alpines, parachutistes, commandos, sous marin, bâtiment à la mer, base aérienne… 
- missions opérationnelles à l’étranger.  

Résultats 
Après la clôture des épreuves, le jury, réuni en séance plénière, classe par ordre de mérite les candidats. La liste de classement est établie par le jury au vu de la note obtenue à l’épreuve d’admission. En cas d’égalité de points, les candidats sont départagés selon l’ordre de priorité suivant :
a) les candidats ayant bénéficié d’une dispense des épreuves d’admissibilité ; 
b) les candidats ayant obtenu le plus haut total de points aux épreuves d’admissibilité, dans le cas où aucun des candidats à départager n’a été dispensé de ces épreuves. Les listes de classement sont immédiatement adressées à l’École du Val-de-Grâce, Bureau des concours. 
A partir de ces éléments, compte tenu du nombre de places offertes, le Ministre de la Défense (DCSSA) arrête, par ordre de mérite, les listes, principale et complémentaire, d’admission. Les listes sont publiées au Journal officiel de la république française. Les candidats déclarés admis reçoivent dans les meilleurs délais une lettre de convocation à l’école et un dossier de mise en route. 

Désistement 
Tout candidat qui renonce au bénéfice de son admission doit faire parvenir sans retard dans les plus brefs délais, la lettre de convocation accompagnée d’une lettre de renonciation.
 Ces documents sont à adresser à l’École du Val -de-Grâce, Bureau des concours, 1 place Alphonse Laveran 75230 Paris cedex 05. 
La rapidité de la réponse permet la nomination, dans des délais appropriés, d’un candidat inscrit sur la liste complémentaire. 
Les élèves qui ne rejoignent pas l’école au jour fixé sans avoir sollicité de délai d’arrivée ou sans avoir fait connaître le motif de leur absence sont considérés comme s’étant désistés.  

Frais de mission 
Les frais de transport et d’hébergement relatifs aux épreuves et à l’entrée à l’Ecole, pour les candidats admis, ne sont pas pris en charge par le service de santé des armées. Cependant, les candidats peuvent demander une prise en charge de leurs frais par un organisme ou / et par la collectivité territoriale dont ils dépendent : mairie, conseil général, conseil régional, gouvernement territorial.  

La formation 
Les études :
 - intégralité du cursus de préparation du diplôme d’Etat d’Infirmier 
- stages en hôpitaux militaires et civils 
- enseignement complémentaire de médecine de catastrophe et d’urgence
- cours d’anglais et d’informatique 
- formation militaire 
La vie matérielle pendant les études : 
- rémunération dès l’engagement (1200 euros/mois)
- sécurité sociale militaire - réduction de 75 % sur les billets de train 
- logé la première année 

Durée d’engagement après l’obtention du Diplôme d’Etat 
- égale au double de la durée de la formation