Sujets corrigés des concours à télécharger en pdf!

Testez vos connaissances sur l'arbitrage au football avec ce QCM



Question 1 : Lors d’une séance de tirs au but, le tirage au sort détermine :

  1. Le choix du but dans lequel les tirs vont être exécutés.                            
  2. Le choix de tirer en premier.
  3. L’obligation de tirer en premier.     
  4. L’obligation de tirer en second.                     

Question 2 : La surface technique doit observer certaines caractéristiques. Laquelle de ces
caractéristiques ne figure pas dans les obligations faites par le texte des lois du jeu ?

  1. Elle s’étend de 1 mètre de chaque côté des bancs.                      
  2. Le nombre de personnes autorisées à prendre place dans la surface technique est défini dans le règlement de chaque compétition.
  3. Elle s’étend jusqu’à 1 mètre de la ligne de touche.
  4. Elle s’étend d’1 mètre devant les bancs.  
                                                                              
Question 3 : Un joueur de l’une des équipes en présence est en possession de la licence de la saison
dernière et du bordereau de demande de licence de la saison en cours validé médicalement. L’équipe
adverse pose des réserves. Décisions ?

  1. En aucun cas le joueur peut participer à la rencontre.                    
  2. Sous réserve qu’il présente une pièce d’identité, le joueur peut participer à la rencontre.                
  3. Le joueur peut participer à la rencontre et l’arbitre conserve la licence qu’il adressera avec son rapport.
  4. Le joueur peut participer à la rencontre sous réserve qu’il signe, sur la feuille de match, en face de son numéro de licence certifiant qu’il peut jouer

Question 4 : Lors de l’exécution d’un coup de pied de coin, où doivent se placer les adversaires du
botteur ?  

  1. Au minimum à 9,15 mètres du poteau de coin jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.
  2. Au minimum à 9,15 mètres du ballon jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.   
  3. Au minimum à 9,15 mètres de l’arc de cercle de coin jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.          
                                                            
Question 5 : Les dispositions réglementaires relatives à l’épreuve des tirs au but du point de
réparation indiquent que les deux équipes doivent égaliser leur nombre de tireurs avant le début de
l’épreuve. A partir de quand celle-ci est considérée comme débutée ?    

  1. Dès le tirage au sort désignant l’équipe qui va tirer en premier.                   
  2. Dès qu’arbitres et joueurs prennent leur position pour l’exécution du premier tir.
  3. Dès que le premier tir est exécuté qu’il soit donné à recommencer ou non.
  4. Dès que le premier tir est exécuté et qu’il n’est pas donné à recommencer. 

Question 6 : Coup de pied de réparation. Entre le coup de sifflet et le botté, un joueur attaquant régulièrement placé, frappe un défenseur à l’extérieur de la surface de réparation. Le ballon est régulièrement botté et sort en ligne de but sans avoir été touché. Décisions techniques ?

  1. Coup franc direct à l’endroit de la faute.
  2. Coup franc indirect à l’endroit de la faute.                                    
  3. Coup de pied de but.
  4. Coup de pied de réparation à refaire.                                                                  
             
Question 7 : Un but marqué directement sur une remise en jeu ne sera pas accordé même si le ballon
franchit la ligne de but entre les montants de l’équipe adverse. Un des cas de figure ci-dessous
correspond à cette situation. Lequel ?

  1. Coup de pied de coin.                 
  2. Coup de pied de but.
  3. Coup franc indirect.
  4. Coup de pied de réparation                                                                     

Question 8 : Pour gagner du temps, alors que son équipe est menée au score, un gardien de but
exécute une rentrée de touche. Il lance le ballon dans sa propre surface de réparation, puis le reprend
dans ses mains et, en voulant dégager du pied, il envoie le ballon dans son propre but. Il marque ainsi
contre son camp. Décisions ? 

  1. But accordé, coup d’envoi.                      
  2. But refusé, coup franc indirect pour l’équipe adverse.
  3. But refusé, rentrée de touche à refaire par l’équipe du gardien de but.
  4. But refusé, rentrée de touche à refaire par l’équipe adverse.                                             
                                                                               
Question 9 : Un joueur présente la photocopie couleur recto-verso de sa licence, complètement
Validée, pour être inscrit sur la feuille de match. L’arbitre doit : 

  1. Inscrire le joueur et exiger que le joueur lui laisse cette photocopie pour l’envoyer avec son rapport.
  2. Exiger un certificat médical pour inscrire ce joueur.
  3. Inscrire le joueur sur la feuille de match en notant dans les observations d’avant-match que le document fourni est la photocopie de la licence.
  4. Inscrire le joueur sur la feuille de match sans mentionner dans les observations d’avant-match que le document fourni est la photocopie de la licence.           
                                  
Question 10 : Un coup franc direct doit être rejoué si :

  1. Un adversaire s’empare du ballon à 2 mètres du lieu d’exécution du coup franc.
  2. Un partenaire touche le ballon à moins de 70 centimètres du lieu d’exécution d’un coup franc.
  3. Le ballon est sorti directement par la ligne de touche sur un coup franc exécuté depuis la surface de réparation.
  4. Après l’exécution, un autre joueur touche le ballon toujours situé dans la surface de réparation à plus de 9,15 mètres du lieu de l’exécution du coup franc.

Question 11 : La loi 5 précise les critères d’application de l’avantage. Une des propositions ci-dessous ne correspond pas à celles données dans le texte des lois du jeu. Laquelle ?

  1. L’endroit où la faute a été commise.                                                         
  2. Le type de faute commise (faute passible d’un coup franc direct ou d’un coup franc indirect).        
  3. La physionomie du match.
  4. La décision d’exclure un joueur.
                                                         
Question 12 : Un gardien de but dans sa surface de réparation saute pour dégager le ballon du poing.
Il est alors chargé loyalement par un adversaire. Décisions techniques ?

  1. Coup franc indirect.
  2. Coup franc direct.
  3. Balle à terre.
  4. Laisser jouer.

Question 13 : L’équipe A, qui a déjà donné le coup d’envoi du match, donne également le coup
d’envoi de la deuxième période. L’arbitre ne réagit pas. Sur la première action de la seconde période,
l’équipe A marque un but pour son propre compte. Il s’en suit un nouveau coup d’envoi pour l’équipe
B. Au premier arrêt de jeu qui suit, l’un des arbitres assistants indique à l’arbitre que l’équipe A a
donné à tort le coup d’envoi de la seconde période. Décisions ?

  1. Reprise du jeu consécutive à l’arrêt. Rapport.
  2. L’arbitre refuse le but et fait recommencer la seconde période par le coup d’envoi au profit de l’équipe B. Rapport.
  3. L’arbitre refuse le but et effectue une balle à terre à l’endroit où le ballon a été touché en dernier lieu. Rapport.          
              
                                                    
Question 14 : Au milieu du terrain, un joueur de l’équipe A sort du terrain pour contourner un
adversaire alors que le ballon est toujours en jeu à portée de ce dernier. A ce moment, il crache sur
cet adversaire présent sur le terrain. Décisions techniques ?

  1. Coup franc indirect sur la ligne de touche au point le plus proche de la faute.
  2. Coup franc direct où se situait l’adversaire au moment des faits.
  3. Balle à terre où était le ballon au moment des faits.
  4. Coup franc direct où était le ballon au moment des faits.

Question 15 : Au début de la seconde période, un but est marqué par l’équipe A. L’un des arbitres
assistants appelle l’arbitre et lui signale que, depuis le début de cette seconde période, l’équipe A joue
sans capitaine désigné, celui-ci ayant été remplacé à la mi-temps. Décisions ?

  1. Désignation d’un capitaine- But refusé- Coup franc indirect pour l’équipe B à l’endroit où le buteur a touché le ballon sous réserve des conditions particulières de la loi 13.         
  2. Désignation d’un capitaine- But refusé- Balle à terre où le buteur a touché le ballon sous réserve des conditions particulières de la loi 8.
  3. Désignation d’un capitaine- But accordé- Coup d’envoi.
  4. Désignation d’un capitaine- But accordé- Coup d’envoi- Avertissement au nouveau capitaine pour comportement antisportif.
Question 16 : Après un but marqué, le buteur s’en va devant les supporters de l’équipe adverse soulever son maillot sans s’en recouvrir la tête. Il dévoile alors des propos blessants pour l’équipe adverse.  Décisions administratives ? 

  1. Ce joueur fera l’objet d’un rapport complémentaire.                                  
  2. Ce joueur sera exclu.
  3. Ce joueur sera averti.
  4. Ce joueur sera rappelé à l’ordre.

Question 17 : L’arbitre s’apprête à faire exécuter un coup franc indirect pour l’équipe attaquante.
Pendant qu'il place le mur, un joueur de l’équipe attaquante frappe le ballon qui passe directement au-
dessus des buts. Décisions ?

  1. Coup de pied de but.
  2. Coup de pied de but et avertissement au botteur pour comportement antisportif.
  3. Coup franc indirect à refaire         
  4. Coup franc indirect à refaire et avertissement au botteur pour comportement antisportif.

Question 18 : A la 120ème minute de jeu, l’équipe A joue à 10 contre 11 car son attaquant n°9 vient de sortir sur blessure. Cette équipe demande son remplacement par le joueur n°13 non utilisé jusque-là. L’arbitre siffle la fin de la rencontre alors que le n°13 n’a pas encore pénétré sur le terrain, l’arbitre n’ayant pas vu la demande de l’équipe A. Le score étant nul, l’épreuve des tirs au but doit avoir lieu. Quelle décision l’arbitre doit-il prendre par rapport à l’équipe A et à la séance des tirs au but, sachant que le joueur n°9 est gravement blessé ?  

  1. L’arbitre n’autorise pas le joueur n°13 à participer à la séance des tirs au but qui se déroulera avec un nombre inégal de joueurs dans chaque équipe.
  2. L’arbitre autorise le joueur n°13 à participer à la séance des tirs au but qui se déroulera avec un nombre égal de joueurs dans chaque équipe.        
  3. L’arbitre n’autorise pas le joueur n°13 à participer à la séance des tirs au but qui se déroulera avec un nombre égal de joueurs dans chaque équipe.        

Question 19 : L’arbitre est sur le point de donner le coup d’envoi à la suite d’un but marqué quand il
s’aperçoit que le buteur n’est autre que le joueur n°8 de l’équipe A qui avait été remplacé à la 15ème 
minute de jeu. L’arbitre sursoit à l’exécution du coup d’envoi car il se rend compte que ce joueur est
revenu en lieu et place du joueur n°12 lors de la seconde période. Quelles sanctions disciplinaires
l’arbitre doit-il prononcer ?         

  1. Le joueur n°8 est averti pour être entré sur le terrain sans autorisation, le joueur n°12 pour être sorti sans autorisation et le capitaine de l’équipe A pour comportement antisportif.      
  2. Le joueur n°8 est averti pour être entré sur le terrain sans autorisation, le joueur n°12 et le capitaine de l’équipe A pour comportement antisportif.
  3. Les joueurs n°8, n°12 et le capitaine de l’équipe A sont avertis pour comportement antisportif.
  4. Les joueurs n°8 et n°12 sont avertis pour comportement antisportif.                                   
                                                          
Question 20 : Coup de pied de but pour l’équipe A. Le gardien de but de cette équipe, menée au
score, botte rapidement le ballon depuis sa surface de but alors que deux adversaires se trouvent
encore dans la surface de réparation. Le ballon parvient à un de ses coéquipiers qui, d’un tir lointain,
marque. Le capitaine de l’équipe B fait alors remarquer à l’arbitre que deux de ses partenaires étaient
dans la surface de réparation lors de l’exécution du coup de pied de but :

  1. But refusé- Coup de pied de but à refaire- Avertissement aux deux joueurs B.
  2. But refusé- Coup de pied de but à refaire.
  3. But accordé- Coup d’envoi.
  4. Coup de pied de but pour l’équipe B.


CORRECTION
Question 1 : Lors d’une séance de tirs au but, le tirage au sort détermine :

Le choix du but dans lequel les tirs vont être exécutés.                            
Le choix de tirer en premier.
L’obligation de tirer en premier.     
L’obligation de tirer en second.                     


Question 2 : La surface technique doit observer certaines caractéristiques. Laquelle de ces
caractéristiques ne figure pas dans les obligations faites par le texte des lois du jeu ?

Elle s’étend de 1 mètre de chaque côté des bancs.                      
Le nombre de personnes autorisées à prendre place dans la surface technique est défini dans le règlement de chaque compétition.
Elle s’étend jusqu’à 1 mètre de la ligne de touche.
Elle s’étend d’1 mètre devant les bancs. 

                                                                              
Question 3 : Un joueur de l’une des équipes en présence est en possession de la licence de la saison
dernière et du bordereau de demande de licence de la saison en cours validé médicalement. L’équipe
adverse pose des réserves. Décisions ?

En aucun cas le joueur peut participer à la rencontre.                    
Sous réserve qu’il présente une pièce d’identité, le joueur peut participer à la rencontre.                    
Le joueur peut participer à la rencontre et l’arbitre conserve la licence qu’il adressera avec son rapport.
Le joueur peut participer à la rencontre sous réserve qu’il signe, sur la feuille de match, en face de son numéro de licence certifiant qu’il peut jouer.


Question 4 : Lors de l’exécution d’un coup de pied de coin, où doivent se placer les adversaires du
botteur ?  

Au minimum à 9,15 mètres du poteau de coin jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.
Au minimum à 9,15 mètres du ballon jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.   
Au minimum à 9,15 mètres de l’arc de cercle de coin jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.        
           
                                                            
Question 5 : Les dispositions réglementaires relatives à l’épreuve des tirs au but du point de
réparation indiquent que les deux équipes doivent égaliser leur nombre de tireurs avant le début de
l’épreuve. A partir de quand celle-ci est considérée comme débutée ?    

Dès le tirage au sort désignant l’équipe qui va tirer en premier.                   
Dès qu’arbitres et joueurs prennent leur position pour l’exécution du premier tir.
Dès que le premier tir est exécuté qu’il soit donné à recommencer ou non.
Dès que le premier tir est exécuté et qu’il n’est pas donné à recommencer. 


Question 6 : Coup de pied de réparation. Entre le coup de sifflet et le botté, un joueur attaquant régulièrement placé, frappe un défenseur à l’extérieur de la surface de réparation. Le ballon est régulièrement botté et sort en ligne de but sans avoir été touché. Décisions techniques ?

Coup franc direct à l’endroit de la faute.
Coup franc indirect à l’endroit de la faute.                                             
Coup de pied de but.
Coup de pied de réparation à refaire.                                                                  

             
Question 7 : Un but marqué directement sur une remise en jeu ne sera pas accordé même si le ballon
franchit la ligne de but entre les montants de l’équipe adverse. Un des cas de figure ci-dessous
correspond à cette situation. Lequel ?

Coup de pied de coin.                 
Coup de pied de but.
Coup franc indirect.
Coup de pied de réparation                                                                     


Question 8 : Pour gagner du temps, alors que son équipe est menée au score, un gardien de but
exécute une rentrée de touche. Il lance le ballon dans sa propre surface de réparation, puis le reprend
dans ses mains et, en voulant dégager du pied, il envoie le ballon dans son propre but. Il marque ainsi
contre son camp. Décisions ? 

But accordé, coup d’envoi.                      
But refusé, coup franc indirect pour l’équipe adverse.
But refusé, rentrée de touche à refaire par l’équipe du gardien de but.
But refusé, rentrée de touche à refaire par l’équipe adverse.                                             
                                                                               
Question 9 : Un joueur présente la photocopie couleur recto-verso de sa licence, complètement
Validée, pour être inscrit sur la feuille de match. L’arbitre doit : 

Inscrire le joueur et exiger que le joueur lui laisse cette photocopie pour l’envoyer avec son rapport.
Exiger un certificat médical pour inscrire ce joueur.
Inscrire le joueur sur la feuille de match en notant dans les observations d’avant-match que le document fourni est la photocopie de la licence.
Inscrire le joueur sur la feuille de match sans mentionner dans les observations d’avant-match que le document fourni est la photocopie de la licence.           

                                  
Question 10 : Un coup franc direct doit être rejoué si :

Un adversaire s’empare du ballon à 2 mètres du lieu d’exécution du coup franc.
Un partenaire touche le ballon à moins de 70 centimètres du lieu d’exécution d’un coup franc.
Le ballon est sorti directement par la ligne de touche sur un coup franc exécuté depuis la surface de réparation.
Après l’exécution, un autre joueur touche le ballon toujours situé dans la surface de réparation à plus de 9,15 mètres du lieu de l’exécution du coup franc.


Question 11 : La loi 5 précise les critères d’application de l’avantage. Une des propositions ci-dessous ne correspond pas à celles données dans le texte des lois du jeu. Laquelle ?

L’endroit où la faute a été commise.                                                         
Le type de faute commise (faute passible d’un coup franc direct ou d’un coup franc indirect).  
La physionomie du match.
La décision d’exclure un joueur.
                                                         
Question 12 : Un gardien de but dans sa surface de réparation saute pour dégager le ballon du poing.
Il est alors chargé loyalement par un adversaire. Décisions techniques ?

Coup franc indirect.
Coup franc direct.
Balle à terre.
Laisser jouer.
Question 13 : L’équipe A, qui a déjà donné le coup d’envoi du match, donne également le coup
d’envoi de la deuxième période. L’arbitre ne réagit pas. Sur la première action de la seconde période,
l’équipe A marque un but pour son propre compte. Il s’en suit un nouveau coup d’envoi pour l’équipe
B. Au premier arrêt de jeu qui suit, l’un des arbitres assistants indique à l’arbitre que l’équipe A a
donné à tort le coup d’envoi de la seconde période. Décisions ?

Reprise du jeu consécutive à l’arrêt. Rapport.
L’arbitre refuse le but et fait recommencer la seconde période par le coup d’envoi au profit de l’équipe B. Rapport.
L’arbitre refuse le but et effectue une balle à terre à l’endroit où le ballon a été touché en dernier lieu. Rapport.
                   
              
                                                    
Question 14 : Au milieu du terrain, un joueur de l’équipe A sort du terrain pour contourner un
adversaire alors que le ballon est toujours en jeu à portée de ce dernier. A ce moment, il crache sur
cet adversaire présent sur le terrain. Décisions techniques ?

Coup franc indirect sur la ligne de touche au point le plus proche de la faute.
Coup franc direct où se situait l’adversaire au moment des faits.
Balle à terre où était le ballon au moment des faits.
Coup franc direct où était le ballon au moment des faits.



Question 15 : Au début de la seconde période, un but est marqué par l’équipe A. L’un des arbitres
assistants appelle l’arbitre et lui signale que, depuis le début de cette seconde période, l’équipe A joue
sans capitaine désigné, celui-ci ayant été remplacé à la mi-temps. Décisions ?

Désignation d’un capitaine- But refusé- Coup franc indirect pour l’équipe B à l’endroit où le buteur a touché le ballon sous réserve des conditions particulières de la loi 13.         
Désignation d’un capitaine- But refusé- Balle à terre où le buteur a touché le ballon sous réserve des conditions particulières de la loi 8.
Désignation d’un capitaine- But accordé- Coup d’envoi.
Désignation d’un capitaine- But accordé- Coup d’envoi- Avertissement au nouveau capitaine pour comportement antisportif.


Question 16 : Après un but marqué, le buteur s’en va devant les supporters de l’équipe adverse soulever son maillot sans s’en recouvrir la tête. Il dévoile alors des propos blessants pour l’équipe adverse.  Décisions administratives ? 

Ce joueur fera l’objet d’un rapport complémentaire.                                  
Ce joueur sera exclu.
Ce joueur sera averti.
Ce joueur sera rappelé à l’ordre.


Question 17 : L’arbitre s’apprête à faire exécuter un coup franc indirect pour l’équipe attaquante.
Pendant qu'il place le mur, un joueur de l’équipe attaquante frappe le ballon qui passe directement au-
dessus des buts. Décisions ?

Coup de pied de but.
Coup de pied de but et avertissement au botteur pour comportement antisportif.
Coup franc indirect à refaire         
Coup franc indirect à refaire et avertissement au botteur pour comportement antisportif.

Question 18 : A la 120ème minute de jeu, l’équipe A joue à 10 contre 11 car son attaquant n°9 vient de sortir sur blessure. Cette équipe demande son remplacement par le joueur n°13 non utilisé jusque-là. L’arbitre siffle la fin de la rencontre alors que le n°13 n’a pas encore pénétré sur le terrain, l’arbitre n’ayant pas vu la demande de l’équipe A. Le score étant nul, l’épreuve des tirs au but doit avoir lieu. Quelle décision l’arbitre doit-il prendre par rapport à l’équipe A et à la séance des tirs au but, sachant que le joueur n°9 est gravement blessé ?  

L’arbitre n’autorise pas le joueur n°13 à participer à la séance des tirs au but qui se déroulera avec un nombre inégal de joueurs dans chaque équipe.
L’arbitre autorise le joueur n°13 à participer à la séance des tirs au but qui se déroulera avec un nombre égal de joueurs dans chaque équipe.        
L’arbitre n’autorise pas le joueur n°13 à participer à la séance des tirs au but qui se déroulera avec un nombre égal de joueurs dans chaque équipe.    



Question 19 : L’arbitre est sur le point de donner le coup d’envoi à la suite d’un but marqué quand il
s’aperçoit que le buteur n’est autre que le joueur n°8 de l’équipe A qui avait été remplacé à la 15ème 
minute de jeu. L’arbitre sursoit à l’exécution du coup d’envoi car il se rend compte que ce joueur est
revenu en lieu et place du joueur n°12 lors de la seconde période. Quelles sanctions disciplinaires
l’arbitre doit-il prononcer ?         

Le joueur n°8 est averti pour être entré sur le terrain sans autorisation, le joueur n°12 pour être sorti sans autorisation et le capitaine de l’équipe A pour comportement antisportif.      
Le joueur n°8 est averti pour être entré sur le terrain sans autorisation, le joueur n°12 et le capitaine de l’équipe A pour comportement antisportif.
Les joueurs n°8, n°12 et le capitaine de l’équipe A sont avertis pour comportement antisportif.
Les joueurs n°8 et n°12 sont avertis pour comportement antisportif.                                   

                                                          
Question 20 : Coup de pied de but pour l’équipe A. Le gardien de but de cette équipe, menée au
score, botte rapidement le ballon depuis sa surface de but alors que deux adversaires se trouvent
encore dans la surface de réparation. Le ballon parvient à un de ses coéquipiers qui, d’un tir lointain,
marque. Le capitaine de l’équipe B fait alors remarquer à l’arbitre que deux de ses partenaires étaient
dans la surface de réparation lors de l’exécution du coup de pied de but :

But refusé- Coup de pied de but à refaire- Avertissement aux deux joueurs B.
But refusé- Coup de pied de but à refaire.
But accordé- Coup d’envoi.

Coup de pied de but pour l’équipe B.